Rencontre avec le ministère des droits des femmes 20 juin 2014

Le 20 juin 2014 à 15H30, le ministère des droit des femmes a reçu le collectif pour échanger sur la lutte contre le harcèlement de rue. Étaient présents le Centre Hubertine Auclert, l’association Colère nom féminin, Animafac et les blogueurs Thomas Mathieu pour le Projet crocodile et Mirion Malle pour Commando culotte.
Nous avons présenté notre démarche et émis des propositions. Nous avons insisté sur la diversité des personnes victimes de harcèlement dans les espaces publiques : les femmes, particulièrement les plus vulnérables en raison de leur situation économique, familiale ou de leur origine ethnique, mais aussi les homosexuel-les, notamment les lesbiennes, les transexuels et les personnes ne se conformant pas aux codes de genres attendus.
Une action publique doit prendre en compte cette diversité. Elle doit ancrer des liens avec les territoires, qui ont les moyens d’agir sur l’espace urbain ou rural, elle doit s’inscrire dans la durée et proposer du matériel directement applicable par toutes collectivités souhaitant s’investir. Pour nous, l’action contre le harcèlement doit s’appuyer sur une démarche concrète d’éducation populaire, à même de produire des effets sur le réel.
Le ministère nous a assuré souhaiter contribuer à la lutte contre le harcèlement de rue et avoir entendu nos propositions. Il s’est engagé sur une première action d’ici la fin de l’année.
Ce premier contact est encourageant. Nous n’auront de cesse, au cours des futurs échanges éventuels, de  rappeler les éléments sus-cités, qui nous semblent essentiels. Éléments que nous serons nous-mêmes attentifs à mettre en oeuvre dans la poursuite de nos actions citoyennes.
1403285701431

L’after