Stop à l’homophobie et à la transphobie pour un espace public réellement ouvert à tou-te-s !

LogoRVBDimanche 17 mai se tenait la Journée Internationale contre l’homophobie et la transphobie.

 

Nous luttons contre toute forme de discrimination dans l’espace public et nous défendons toutes les personnes victimes du harcèlement de rue. Nous profitons de cette date pour rappeler que les commentaires, interpellations, insultes, attouchements et agressions touchent aussi les personnes LGBT dans la rue, les bars, les transports et les espaces publics. Ces comportements touchent doublement les lesbiennes, qui subissent violences sexistes ET violences homophobes

 

Ces agissements sont une atteinte inacceptable à la dignité et à la liberté la plus fondamentale : celle de se déplacer. Illustration par un témoignage recueilli sur notre stand au festival Solidays : « Nous, quand on marche dans la rue, on se donne la main. Nous, on est un couple de filles. Nous, on entend tout le temps : (de la part de garçons) : « Ah, c’est dommage » ; « Ce qu’il vous manque, c’est ma bite » ; « Vous voulez pas partager ? » ; « Je peux être un homme pour deux filles ». Et nous, on ignore. On essaie en tout cas. »

 

Nous tenons à renouveler ici notre engagement, pris dès la rédaction de nos principes, contre l’homophobie et la transphobie sous toutes ses formes, et plus particulièrement lorsqu’il prend la forme de harcèlement dans l’espace public.