Pascale Boistard réaffirme la volonté des pouvoirs publics français à s’engager contre le harcèlement de rue

Le 14 octobre 2014 Danielle Auroi, députée EELV, posait une question sur les mesures prévues par le Gouvernement pour lutter contre le harcèlement de rue, sous toutes ses formes. Madame La Députée rappelait alors, à travers cette question, la gravité de ce phénomène, et l’émergence d’initiatives en France et en Europe pour lutter contre. Notre collectif fait parti de ces initiatives et de ce travail, qui n’a eu de cesse d’interpeller les pouvoirs publics afin de solliciter leur mobilisation sur ce sujet. Et, à l’instar d’autres pays comme la Belgique, la France doit maintenant prendre la mesure de ce problème et s’en saisir concrètement.

C’est pourquoi nous saluons la réponse (publiée le 27 janvier 2015) de Pascale Boistard Secrétaire d’Etat chargée des droits des femmes, dont plusieurs points essentiels sont à retenir :

– Le lancement d’un groupe de travail sur les violences faites aux femmes dans les transports en commun, en partenariat avec la SNCF, la RATP et l’union des transporteurs publics et Ferroviaires (UTP). Le collectif #StopHarcèlementDeRue, via son groupe de travail « Transports » participera à ce travail.

– La saisie du haut conseil à l’égalité, afin qu’il puisse examiner le harcèlement dont sont victimes les femmes dans l’espace public et en particulier dans les transports en commun.

– La mise en place de « marches exploratoires des femmes » : ce dispositif expérimenté au Canada, vise à mettre en place des diagnostics de terrain par des femmes, résidant dans un quartier et en lien avec les instances locales concernées. Cette expérimentation est prévue sur 12 sites pour le moment en France.

Cette annonce fait suite à une prise de conscience croissante de la violence du harcèlement de rue et de la nécessité de le combattre.  Notre mobilisation depuis un an sur la question porte ses fruits, et nous resterons vigilantes à ce que ces annonces amènent à des mesures et résultats concrets pour un espace public accessibles à tou-te-s.