Comment lutter contre le harcèlement de rue ?

Si vous aussi, vous souhaitez vous investir pour lutter contre le harcèlement de rue, voici 5 conseils que vous pouvez suivre :

  1.   Renseignez-vous sur ce phénomène

Vous n’avez peut-être pas été victime mais il est important aujourd’hui, parce que le harcèlement de rue touche massivement les femmes et les personnes LGBTQ+, de savoir de quoi il s’agit. Ignorez ce phénomène, c’est oublier que dans votre entourage, certaines personnes l’ont subi et continueront peut-être à le subir. Lisez les témoignages de victimes, les enquêtes qui ont été menées, les textes de loi… Ce phénomène concerne tout le monde et chacun-e peut, à son niveau, contribuer à son éradication.

  1.   Questionnez votre propre comportement

Peut-être un jour avez-vous adopté un comportement de harcèlement : sifflement, klaxon, interpellations, « compliment » inapproprié à une personne que vous avez croisée dans la rue… faites une rétrospective de vos attitudes et mesurez leur impact sur les personnes qui l’ont subi. Quelle a été leur réaction ? Pourquoi ai-je agi ainsi ?

  1.   Ne cautionnez pas

Lorsque vous êtes témoin de harcèlement, alors que vous marchiez dans la rue ou de la part de vos ami-e-s, famille, collègues… ne participez pas, ne riez pas, ne renchérissez pas, ne commentez pas. Cela signifierait donner raison aux personnes qui harcèlent et amplifier l’inconfort de la victime, notamment si elle est seule. Plusieurs options s’offrent à vous lorsque vous êtes témoin : http://www.stopharcelementderue.org/je-suis-temoin-que-faire/

  1.   Soutenez

Lorsqu’une personne vous fait part de son expérience en tant que victime de harcèlement, ne jugez pas : « pourquoi t’es-tu laissé-e faire ? Pourquoi n’as-tu pas porté plainte ? » et ne décrédibilisez pas son témoignage : « c’est rien, c’est pas comme si tu avais été agressé-e ». Le harcèlement de rue a un fort impact psychologique sur les personnes qui le subissent. Elles ne sont pas forcément en mesure de répliquer ou de porter plainte et encore moins de relativiser. Montrez votre soutien, que vous ne cautionnez pas ce qui lui est arrivé, proposez-lui votre aide ou de contacter une association de lutte contre les violences sexistes…

  1.   Sensibilisez

Parlez du harcèlement de rue à votre entourage, notamment auprès des plus jeunes pour leur expliquer comment traiter les personnes, notamment les femmes, avec respect tout en tenant compte de leur consentement. C’est avant tout par l’éducation, la sensibilisation et la prévention que le harcèlement ne sera plus qu’un phénomène isolé.

Comment lutter contre le harcèlement de rue