Comment vous positionnez-vous par rapport à d’autres luttes et d’autres causes, notamment féministes ?

Toutes les luttes pour le progrès social en général et l’égalité femmes-hommes en particulier sont importantes. Nous n’entendons pas les hiérarchiser et encore moins positionner celle contre le harcèlement de rue comme plus importante que d’autres. D’ailleurs, de nombreuses personnes membres du collectif sont également engagées dans d’autres combats et dans d’autres structures.

Par contre, nous tenons à ce que le collectif reste ouvert à toutes et à tous et que l’on puisse s’y investir contre le harcèlement de rue sans forcément partager toutes les convictions des autres membres. Nous voulons agir concrètement contre ce phénomène en mobilisant toutes les forces qui se reconnaissent dans les principes de notre action.

C’est pourquoi nous n’engageons pas le collectif dans des actions ou des prises de position portées par d’autres mouvements. En revanche, nous relayons les informations que l’on nous transmet aux membres et aux sympathisants. Chacun est alors libre, en son nom propre, de les soutenir.

13 mai 2014