Le harcèlement ça commence où exactement ?

Il y a une bonne part d’appréciation au cas par cas, mais en gros trois critères caractérisent le harcèlement.

Le fait d’interpeller une personne (même une seule fois) en lui tenant des propos ou en exprimant une attitude sexiste, humiliante, insultante ou généralement à caractère sexuel.

Oui une seule fois ça suffit lorsque les propos ou l’attitude sont inacceptables par leur nature même. Et puis malheureusement, quand le harceleur dit ça une fois il n’est pas forcément le premier, ni le dernier de la journée… Alors oui, dans ce cas une fois c’est déjà trop !

Le fait d’aborder une personne (quelle que soit l’intention), sans tenir compte des réactions de celle-ci et de son refus de réciprocité, que celui-ci soit exprimé verbalement ou simplement par un refus de dialogue.

Lorsque l’on a abordé une personne et que celle-ci n’est manifestement pas intéressée à entamer un échange, il convient de respecter sa décision. En insistant on entre dans le domaine du harcèlement. Pas de dialogue = pas de consentement = fin de la tentative, c’est plutôt simple en fait.

Le fait de suivre une personne à qui on impose une présence non souhaitée et/ou un itinéraire forcé en l’obligeant à faire face à la menace implicite que ça représente.

Une telle attitude crée un environnement hostile et angoissant pour la personne qui en est victime.

13 mai 2014