Skip to content Skip to footer
ré-agir

Je suis victime, que faire ?

ré-agir

Découvrez nos conseils

Ignorez

Si vous ne vous sentez pas en sécurité, ignorez la personne qui vous harcèle et éloignez-vous ou réfugiez-vous dans un endroit sûr (magasin, restaurant…).

Répliquez calmement

Si vous vous sentez assez en sécurité, répliquez calmement et fermement, sans vous excuser : « ne me sifflez pas ! C’est du harcèlement ! ».

Identifiez

Identifiez la personne qui agresse en pointant du doigt : « et vous avec le tee shirt jaune ! ». Décrivez ses agissements afin d’alerter les personnes autour de vous : « vous me touchez les fesses ». Puis affirmez votre désaccord : « vous n’avez pas le droit ». Enfin, proposez une conduite alternative à l’agresseur : « écartez-vous et posez vos mains sur le poteau ».

Expliquez

Si vous décidez d’entrer en confrontation, adoptez une posture assurée (regard fixe, parler d’une voix claire et forte, sans sourire, les épaules hautes) : sans laisser la personne parler, expliquez que son attitude est illégale, qu’il ou elle ne souhaiterait pas que quelqu’un se comporte ainsi avec ses proches, qu’il y a des manières plus respectueuses d’aborder des gens si le contexte implique un rapport de séduction.

Utilisez l'humour

Utilisez l’humour ou le sarcasme : « C’est intéressant… Pouvez-vous m’expliquer pourquoi vous pensez que vous avez le droit de me dire ça ?»

Faites la sourde oreille

Faites semblant de ne pas avoir entendu et faites-lui répéter ses propos plusieurs fois jusqu’à ce qu’iel se sente stupide : « Hein ? », « Quoi ? », « Je n’ai pas entendu »

Questionnez-la

Dites à la personne qui vous harcèle que vous êtes en train de faire une enquête sur le harcèlement de rue et commencez à lui poser des questions : « Vous le faites souvent ? », « Comment choisissez-vous les personnes que vous harcelez ? », « Le faites-vous seul·e ou avec vos ami·e·s ? », « Avez-vous déjà parlé de ce que vous faites à vos parents, frères, sœurs… ? »

Mobilisez

En cas de harcèlement de rue dans les transports publics, un magasin ou tout lieu de passage, mobilisez les passant·es ou passager·ères, notamment en désignant une personne en particulier et en lui donnant une tâche à effectuer (par exemple appeler la police).

Simulez une photo

Si la personne qui harcèle est dans une voiture, faites semblant de prendre en photo la plaque d’immatriculation, cela peut la dissuader de continuer.

Appelez le 17

Lorsque la personne qui vous harcèle se fait plus agressive, menaçante ou vous suit, appelez le 17 ou le 112 et signalez son identité (vêtements, lieu, plaque d’immatriculation…) et/ou prenez une photo ou une vidéo pour les fournir à la police.
Subtitle

N’insultez pas, cela peut générer un comportement plus violent de la part de la personne qui harcèle.

N’entrez dans une confrontation physique qu’en cas de dernier recours pour permettre votre fuite.

Comment savoir si j'harcèle ?

Si vous abordez une personne dans un espace public, dans la rue, dans un bar,
soyez attentif.ve à son comportement, respectez son choix et n’insistez pas !